Carlin

carlin
Le Carlin

Ce molosse en format réduit fut un des chiens préféré de Marie-Antoinette. “Pug” de son petit surnom est devenu très populaire grâce aux nombreuses vidéos Youtube depuis quelques années. 

Tout le monde se souvient de “ Franck” l’extraterrestre qui apparaît dans le film “Men in Black”. Cette petite bouille particulière est affectueuse, joueuse et adore les moments passés en famille. 

L’histoire du Carlin

Le Carlin est chinois. L’aristocratie le considéré comme un porte-bonheur et voyait dans ses rides des idéogrammes comme chance ou réussite. Ce petit chien montrait le statut élevé de son maître à la société et les offraient pour obtenir des faveurs de plus riches qu’eux. Il servait aussi de cadeau de mariage ou de naissance comme un porte-bonheur qui accompagne la personne au long de sa vie. C’est ainsi que le Carlin se retrouve de partout dans les dynasties chinoises du 12ème siècle. 

Le Carlin sert aussi de cadeaux lors d’échanges commerciaux dans d’autres pays et finit par être exporté grâce à la route de la soie. Il aura fait des kilomètres : Angleterre, Ecosse, Italie ou France, le Carlin devient très populaire.

A partir du 19ème siècle, le Carlin est détrôné par le pékinois et ne verra son image remise au goût du jour qu’au 20ème siècle par la famille Windsor. En 2015, Le Web relance la mode de ce petit chien et retrouve un nouveau succès fulgurant. 

Le carlin fut victime d’un élevage ciblé et d’accouplement avec d’autres races qui le fit réduire au fil des années. Le but, étant d’en faire un chien de compagnie adapté à une vie en appartement. Ce qui a eu pour conséquence de le rendre sujet à des maladies qu’il n’avait pas dans le passé. 

Les caractéristiques du Carlin 

On reconnaît un Carlin à son physique. Petit molosse de couleur sable ou abricot, il porte un masque noir bien défini. Son poil est court et lisse et ne nécessite pas d’entretien particulier

Chien qui pèse quasi 8 kg pour 40 cm chez un mâle et 7 kg pour 36 cm chez une femelle. 

Sa queue s’enroule au fur et à mesure de sa croissance, ses yeux sont noirs et globuleux, ses oreilles en forme de boutons et noires. Sa tête est petite avec un museau plat, réputé pour ses ronflements et ses ronronnements. Ce chien est à la fois drôle et mignon. 

Il a une espérance de vie de 13 ans, ce qui est pas mal pour un chien de sa taille. C’est une race de chien de forme carrée. Son corps est trapu, musclé et il sait se faire respecter malgré sa petite carrure. 

Le caractère du Carlin 

Le Carlin est avant tout un chien de compagnie, qui préfère vivre en intérieur et participer à la vie de la maisonnée. Il est un chien de choix pour les maîtres qui souhaite un molosse qui devra vivre dans un appartement ou pour les personnes âgées. 

Il sait supporter la solitude, du moment qu’il a de quoi occuper ses journées. Ce chien n’est pas agressif et aboie pour se faire voir ou montrer ses émotions. 

C’est un chien énergique et joueur mais pas un grand sportif. De simples promenades au pas lui suffisent pour se dépenser. Ce taquin aime les moments passé avec des enfants et adore participer à leur jeu. 

Le Carlin est sociable de nature et n’hésitera pas à s’approcher des gens ou d’autres animaux. Il faudra lui apprendre à être un peu plus méfiant pour sa sécurité. Il est aussi sensible et n’aime pas que son maître soit fâché contre lui. Il peut devenir têtu et borné s’il estime qu’il n’a pas assez d’attention. 

Ce n’est pas un chien destructeur, il préfère faire des farces ou être malicieux pour rappeler son existence. Les instants passés sur les genoux de son maître sont des instants de pur bonheur pour le Carlin.  

Le dressage d’un Carlin 

Le Carlin peut se montrer têtu dans certains apprentissages. Celui de la propreté est un peu long et demandera de la patience. Ce petit molosse est intelligent et sensible aux émotions de son maître et il s’adapte à ses habitudes de vie. Il s’éduque facilement et demandera quand même une certaine fermeté et cohérence dans les ordres. 

Il ne faut pas laisser le Carlin prendre trop de liberté, sous peine d’en faire un chien paresseux et associable. 

Le Carlin peut devenir possessif envers son propriétaire et sa famille. Une éducation saine et positive, lui donnera la confiance qu’il faut pour ne pas empiéter sur le territoire de la maisonnée. 

Le Carlin a besoin d’une éducation patiente, sous forme de jeux et ferme. De la douceur et de l’amour à foison sont nécessaire pour qu’il se sente heureux et épanouie dans son rôle d’animal de compagnie. 

La santé du Carlin 

Le Carlin est un glouton qui peut prendre rapidement du poids si son maître ne surveille pas son alimentation. Les sucreries et les restes ne sont pas pour le Carlin. Ne jamais se laisser attendrir par le doux regard d’un Carlin, sa santé vous remerciera.

L’entretien d’un Carlin est peu onéreux. En prenant soin de lui quotidiennement, le Carlin tombe rarement malade. Ses plis, ses oreilles et ses yeux devront être inspectés tous les jours afin de vérifier que tout est sain et propre. Un bain régulier est recommandé en sachant que son museau doit toujours être sec afin d’éviter de potentielles macérations.  Le Carlin a les yeux fragiles et demande une attention particulière. 

Ce chien n’est pas si fragile que l’on pense et il est sujet aux mêmes maladies que ses congénères molosses. Dysplasie de la hanche ou du coude, soucis respiratoires et cataractes sont les principales maladies dont il peut souffrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *