Alapaha Blue Blood Bulldog

Alapaha-Blue-bulldog

Ce molosse au physique inhabituel, encore peu connu en Europe est un chien en voie de disparition. C’est pourtant un animal de compagnie doux et gentil, un chien de travail qui ne rechigne jamais à la tâche.

De beaux yeux bleus, une gueule pleine de charme et un instinct protecteur accru surtout envers sa famille, voilà ce qu’est l’Alapaha Blue Blood Bulldog.

Son Caractère

L’Alapaha Blue Blood Bulldog pourrait faire penser au chien Cerbère. Sa forte inclination à la garde est impressionnante. Nul ne rentre sur son territoire et personne n’approche sa famille sous peine de voir ce gentil animal devenir une bête de guerre. 

C’est un amour avec les enfants et il a un grand besoin de sentir qu’il fait partie de la famille. Il est bourré d’énergie et de pep’s. 

Une vie en appartement n’est pas fait pour lui. Il a besoin de pas mal d’espace pour se dépenser et un grand jardin sera parfait pour lui. Il est particulièrement obéissant pour peu que son éducation soit positive. C’est un chien qui est fait pour une famille active.

Son histoire

La race du Alapaha Blue Blood Bulldog nous vient des Etats-Unis et plus de Géorgie. Il doit une partie de son nom à la rivière Alapaha, ou il est utilisé comme chien de garde des plantations

Il est possible que l’Alapaha descende de chiens comme L’Old english bulldog ou le Bulldog Mountain, des races qui n’existent plus. 

Depuis le 19ème siècle, une seule famille élève ce chien et ce, depuis de nombreuses générations : il s’agit de la famille Lane.

Il est dommage de ne pas trouver plus d’informations sur cette race avant 1979. Sauf, qu’elle est en voie de disparaître. Cette même année, un groupe d’amoureux de ce molosse décident de reprendre son élevage et grâce à eux, l’Alapaha est enfin stabilisé. 

L’Alapaha n’est présent que dans 3 pays : le Canada, l’Angleterre et les Etats-Unis. Il n’est pas reconnu en France comme un chien de race par le FCI malgré le combat acharné, du seul élevage français. Les éleveurs souhaitent que l’Alapaha puisse écrire une nouvelle page du Livre des Origines officiellement et que la race soit enfin établie.

Son éducation

Avant d’adopter un Alapaha Blue Blood Bulldog, il faut savoir qu’il fait partie des chiens de catégorie 1 et qu’une muselière est obligatoire pour les sorties en public ainsi qu’un permis de détention.

Il doit apprendre à marcher en laisse et au pas ainsi que la socialisation le plus tôt possible. Il s’agit d’un dominant qui deviendra agressif en face d’autres mâles. 

L’Alapaha est un chien qui doit avoir un maître aguerri. Il aura besoin d’une éducation ferme, sans agressivité et cohérente. Son fort caractère demande de la patience et du temps mais ce chien apprends et obéis vite.

Il est intéressant de mener son Alapaha chiot dans un club de dressage afin de lui apprendre les bases de la vie en société et de lui faire découvrir le monde en douceur. Ainsi il deviendra sociable et saura se comporter comme un chien équilibré et épanouie. C’est à ces conditions, que l’animal et son maître vivront une belle histoire pleine d’amour et de moments suspendus.

Alapaha-Blue-bulldog

Son entretien et sa santé

L’entretien de l’Alapaha est assez rapide. Il a un poil court et demande un brossage une fois par semaine sauf en période de mue. Comme pour tous les viens, un brossage de dents, une inspection de la peau et des oreilles permettra d’écarter les risques d’infections. 

Il est sujet aux maladies de peau, aux problèmes cardiaques et d’arthrose. Il est possible qu’il souffre d’otites si les oreilles ne sont pas surveillées. 

Question alimentation, l’animal a un bon métabolisme qui lui empêche de prendre trop de poids mais il mangera comme un ogre. C’est un bon vivant qui se nourrit de viande et de féculent. Quelques légumes ne seront pas de trop. Pour éviter que le chien ne se gave, il est judicieux de couper ses repas en plusieurs portions. 2 légères en journée et 1 plus copieuse le soir. Il ne devra pas s’exciter avant ou après les repas pour lui éviter des torsions d’estomac.

Il a une espérance de vie de 15 ans maximum.

Ses caractéristiques physiques

Accusant un poids de 40 kg et 63 cm pour un mâle et de 35 kg et 60 cm pour une femelle, ce molosse se définit par sa puissance, sa robustesse et ses belles proportions. Et pourtant, il n’est que grâce et noblesse.

Il a un poil ras, rude au toucher et un sous-poil plus doux. Il peut avoir toutes sortes de couleurs, du moment, où elles sont associées avec du blanc. 

Il a un museau carré à la mâchoire puissante et une truffe noire. De beaux yeux qui peuvent être foncés voire bleu ou vairon. Des oreilles de taille moyenne, qui pendent mais pas cassées. Une queue non coupée et tombante. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *