Mâtin espagnol

matin espagnol

Ce bel animal demande une éducation autoritaire et un maître déjà aguerri dans le dressage de grands chiens. Cette race est encore rare et elle est une véritable institution dans son pays. 

C’est un chien de compagnie qui adore la vie en famille. Ce molosse est un défi intéressant avec un énorme potentiel. 

Les caractéristiques du Mâtin Espagnol

Grand, lourd et bien proportionné, ce molosse est redoutable en cas de danger. Il a une tête carrée et une truffe volumineuse. Ses yeux sont petits, en amande et son regard est noble mais dur envers les intrus. Ses oreilles sont tombantes et moyennes. Il a des membres solides, bien ancrés au sol et une foulée souple.

Les mâles mesurent 77 cm pour 90 kg. Les femelles, 72 cm pour un poids de 65 kg.

Son poil est mi-long, dur et lisse. Toutes les couleurs uniques sont acceptables, ainsi que les bringées et blanc tacheté. 

Il a la particularité d’avoir un aboiement rauque, très sonore et définissable entre tous. Allier avec sa carrure impressionnante, il fait fuir n’importe qui lui cherche des noises ou qui ose s’attaquer à sa famille proche.

La santé et les soins d’un Mâtin Espagnol

Le chiot Mâtin Espagnol est fragile, sa croissance doit être surveillée et son alimentation adaptée. Etant un grand chien à l’âge adulte, son alimentation sera riche en nutriments comme le calcium et les protéines sous la forme de 3 repas par jour (2 légers en journée et un plus copieux le soir). Le budget alimentaire pour un tel chien est assez onéreux.

Il est important que le chien reste calme une heure avant et après les repas pour ne pas souffrir de torsions d’estomac. Lors de son dressage, le Mâtin Espagnol doit apprendre à ne pas quémander de nourriture, sous peine de prendre du poids, fatal pour ses articulations.

Il nécessite un brossage régulier, ainsi qu’une inspection de ses oreilles pour éviter les infections et les otites. Sans oublier qu’il bave beaucoup et il faudra souvent lui essayer les babines. Il ne supporte pas les climats froids et ne doit pas dormir sans abri au-dessus de sa tête. Une niche dans un jardin sera parfait pour ce chien.

Le Mâtin Espagnol est un chien solide, qui peut être sujet à a la dysplasie de la hanches, à de l’arthrose et des maladies cardiaques. Le Mâtin Espagnol a une espérance de vie de 12 ans et plus.

Le comportement d’un Mâtin Espagnol

Le Mâtin Espagnol a besoin de beaucoup d’espace à cause de sa carrure.  Une maison avec jardin sera parfait et lui permettra d’être près de sa famille tout en se baladant quand il le désire. La vie en appartement peut lui convenir s’il profite de balades régulières.

C’est un chien loyal et un excellent gardien. Les enfants apprécieront de jouer avec cette boule de poils. Il aura la patience et la douceur qu’il faut, étant conscient de sa force. 

Le Mâtin Espagnol calme, attentif et ne tolère pas les intrus dans son cercle social. S’il est bien éduqué, le Mâtin Espagnol ne sera que joie de vivre, et prendra plaisir à participer aux activités familiales tout en prenant son rôle de gardien très au sérieux. 

matin espagnol

Les origines du Mâtin Espagnol

Comme son nom l’indique, il est originaire d’Espagne et c’est une légende et une référence dans son pays. Race très ancienne, il était un gardien de troupeaux de moutons et de leur transhumance. L’élevage et la sélection de cette race est liée à celle des brebis mérinos qu’il protège des prédateurs de la région comme les loups ou les ours. 

Au 12ème siècle, le conseil de la Mesta décide de préserver le Molosse et réglemente les droits des Mâtins mais aussi des obligations des maîtres envers leurs animaux. 

Au 19ème siècle, la Guerre d’Indépendance oblige les éleveurs à vendre les troupeaux et leur gardiens. Les chiens participent à la renommée de la race sur le continent européen. Il fut à tour de rôle un chien de trait ou un chien de combat mais reste avant tout un chien de garde et de défense.

En 1946, le standard, encore loin de celui de nos jours, est celui d’un chien puissant mais ne dépassant pas les 50 kg, le rendant plus léger, plus rapide face aux potentiels prédateurs.

En 1981, le Club de la race voit le jour et le standard se modifie. Les loups, ayant quasiment tous disparus, le Mâtin Espagnol devient de moins en moins utile ainsi que les troupeaux en transhumance qui sont déplacés vers les alpages du sud. 

De nos jours, la race est en reconstruction et présente encore de nombreuses difficultés d’homogénéité. 

Espérons qu’un jour, la race finisse par trouver enfin son équilibre son type d’origine.

Le dressage du Mâtin Espagnol

L’éducation d’un Mâtin Espagnol doit se faire le plus tôt possible. La première chose est de le sociabiliser et lui apprendre à marcher au pas pour éviter les débordements du chien. Sa grande taille peut être un frein s’il ne bénéficie pas d’une éducation ferme. 

C’est un chien très intelligent et sensible qui prendra à cœur la protection de son cercle familial. Il a besoin de sentir que son maître soit fier de lui et les encouragements ainsi qu’un dressage positif feront des merveilles avec ce molosse.

Le Mâtin est un chien calme, doux et patient qui aura plaisir à obéir à un maître capable de le canaliser et de l’apaiser. 

Il peut cohabiter avec les autres animaux, étant un chien curieux, les promenades seront de vrais apprentissages qui stimuleront le chiot. Il ne sera pas capable de courir un marathon mais participera avec plaisir à la vie familiale. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *