Boxer

Boxer

Le boxer est un chien robuste, puissant au caractère doux. Grand amateur de câlins, de jeux, il est docile et très intelligent. Son dressage est facile mais il est préférable de demander l’aide d’un éducateur canin pour poser de bonnes bases.

Son histoire

Le boxer serait né dans les années 1880 en Allemagne, d’un croisement entre chien de chasse et chien de ferme. Une alliance réussie auxquelles le boxeur doit sa puissance et son intelligence. Le boxer était utilisé, pendant les parties de chasse des nobles et devait saisir les proies et les garder jusqu’à ce que leurs maîtres arrivent.

Le croisement entre un Bullenbeisser et un bulldog anglais donnera un chien puissant qui servait dans des combats face aux taureaux et aux ours. La race sera stabilisée, au fil des temps et officiellement présentée à Munich en 1895.

En 1902, le standard de la race sera établi par le club Allemand des Boxers. Il sera classé dans les chiens de travail. Plébiscité par le corps militaire, pendant la Première Guerre mondiale, il fut aussi très utile aux policiers et pompiers. En 1946, l’Alsace, Mulhouse ou Strasbourg furent les premières à fonder des clubs canins pour la race du Boxer. Elles finiront par se réunir constituer le Boxer Club de France.

Son caractère

Docile, gentil et joueur malgré un caractère un peu rebelle, le boxer est loyal envers sa famille. Il apprécie des moments passés avec les enfants et son énergie est contagieuse. Les propriétaires de Boxer les comparent à de petits rayons de soleil, particulièrement affectueux.

Le Boxer est courageux et méfiant envers les inconnus. Il n’hésitera pas à défendre sa famille et son territoire. Il est le gardien parfait d’une maison mais encore plus des enfants. Ce baby-sitter sur patte prendra son rôle très au sérieux. Il ne rechigne pas à se sociabiliser avec d’autres animaux et il prendra plaisir à courir avec eux même s’il n’est pas endurant.

Chien d’extérieur qui aime les grands espaces, il a un gros besoin de dépenses énergétiques et de longues promenades le fatigueront facilement. Il va, toutefois, préférer passer du temps avec ses maîtres en intérieur. Il faudra juste penser qu’un boxer va un peu baver et demander de l’attention.

Pour les chiens qui vivent en appartement une promenade quotidienne lui suffira largement. Il faut juste savoir, qu’un Boxer craint les grosses chaleurs qui peuvent lui poser de graves soucis pulmonaires.

Son éducation

Il sera plus facile d’éduquer et dresser un chiot Boxer qu’un adulte. Son caractère rebelle et il n’est pas facile à élever sans un peu d’expérience. Pour cela, un éducateur canin pourra apporter de l’aide et des conseils afin de poser de bonnes bases dès les premiers temps. C’est un animal qui apprendra vite la propreté, souvent après 3 mois à peine.

Le Boxer est intelligent et apprend vite. Il comprendra facilement ce que vous lui demandé et les interdits, si cela est fait avec fermeté mais bienveillance.  Le Boxer ne supporte pas que l’on le malmène ou que l’on l’intimide. Le dressage se doit d’être équilibré et adapté pour être une réussite et que vous puissiez profiter de votre animal.

Il n’est pas l’animal dangereux que l’on peut croire. Il a, peut-être, une mine un peu patibulaire mais c’est aussi un compagnon fidèle, et ne demande que des maîtres partageant ses activités en plein air, les câlins, avec patience et attention, feront son bonheur. Il n’en faudra pas plus pour cet animal.

Ses caractéristiques

Le Boxer est musclé et harmonieux. De taille moyenne, il est un chien de défense avant tout. Sa tête, cubique, possède un museau large, puissant et une mâchoire inférieure plus avancée que celle du haut. Sa queue est de longueur normale et laissée naturelle.

Il a un poil ras, brillant, dur qui adhère sur tout le corps, de couleur fauve mais aussi bringée. Certains d’entre eux ont aussi une grande tache blanche qui va de la tête au poitrail. Leurs yeux sont noirs et pétillent d’une belle énergie.  Les oreilles du Boxer ont cette caractéristique de tomber le long de la tête en faisant un pli.

Il peut mesurer entre 55 et 65 cm, peser entre 25 et 40 kg et il a une espérance de vie de 10 ans.

Sa santé et son alimentation

A partir de 8 ans, il est important de faire suivre un boxer par un vétérinaire. En effet, il est sujet aux au rhumatismes, aux problèmes respiratoires et aux rhumes chroniques. D’ailleurs, il faut savoir qu’une chaleur intense est la première cause des soucis respiratoires qu’il pourrait développer.

Le boxer est un très gros gourmand et il faudra surveiller son régime pour qu’il ne devienne pas obèse. Il s’adapte à tous les style de nourriture que ce soit des pâtés, des croquettes ou des repas fait maison. Il ne demande que 2 repas copieux à l’âge adulte, il est judicieux de ne pas laisser sa gamelle traîner entre les repas pour ne pas le tenter. Seul un bol d’eau doit lui être laisser en permanence.

Il peut aussi avoir des allergies, faire de la dysplasie de la hanche et être touché par la cataracte ou une surdité. Le Boxer est aussi sujet aux torsions d’estomac, pour éviter qu’il n’en souffre, il est possible de diviser le repas en deux fois et ne pas lui faire faire de sport une heure avant et après ses repas.

Pour éviter les soucis de santé dès le départ, adoptez votre chiot chez un éleveur et non sur des sites de particuliers par exemple. Il est important de passer par un professionnel qui aura testé ses reproducteurs contre les principales maladies qui touchent cette race. De plus, il sera en mesure de vous montrer les résultats de ces tests afin de vous prouver son expertise. Ainsi, il vous offrira une garantie de la bonne santé de votre animal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *