Montagne des Pyrénées

montagne des pyrenees

Race ancienne de chien de berger, le Montagne des Pyrénées est un bon chien de compagnie et de garde s’il est éduqué et sociabilisé dès le plus jeune âge. C’est un chien de grande taille, équilibré et bien proportionné. 

Ce superbe animal à la robe blanche a pour surnom en langage courant : le Patou ou le Pastou. Il peut devenir belliqueux s’il estime qu’il doit défendre sa famille.

Son caractère

Le Montagne des Pyrénées est un gardien d’excellence, mais aussi un bon chien de compagnie. S’il estime sa famille en danger, il n’hésitera pas à s’interposer pour la protéger. C’est un chien impressionnant, qui peut occasionner des blessures à tout intrus qui viendra sur son territoire.

Quand il est adopté au sein d’une famille aimante, le Patou est un chien adorable et doux. Il aime les enfants et sait jouer avec eux en ayant conscience de sa carrure. Il a besoin d’espace et ne pourra pas vivre en appartement. Ses aboiements pourront gêner le voisinage sauf s’il a été éduqué pour prévenir d’un potentiel danger.

Le Montagne des Pyrénées est un chien plein de vitalité, audacieux et curieux. Il est d’une grande intelligence et c’est un chien robuste. Le Patou a besoin d’une relation forte et respectueuse avec son maître et ce le plus tôt possible afin que le chien se sente épanoui et heureux. Les activités sportives pourront se faire en famille pour le plus grand plaisir de tout le monde.

Son éducation

Il faut un maître capable de gérer et de canaliser le Montagne des Pyrénées. C’est un chien protecteur et trop parfois. Il n’hésitera pas à blesser toute personne qu’il juge dangereux pour sa famille. 

Son propriétaire devra se montrer ferme mais positif et encourageant face à ce chien qui peut se montrer têtu et bourrin. Il ne fait jamais rien par méchanceté malgré son très fort caractère. Ce n’est pas un animal à mettre entre les mains d’un novice mais d’un maître qui connaît déjà la manière de dresser un chien de la trempe du Patou. 

Le Montagne des Pyrénées doit être sociabilisé dès le plus jeune âge. Ainsi, il aura plus de facilité à tolérer d’autres animaux ou des amis de sa famille. Etant particulièrement méfiant, il doit apprendre à analyser les situations pour ne pas “déraper”.

En encourageant les bons comportements et en sévissant sur les mauvais, le chien deviendra un chien équilibré. C’est un chien qui aime rendre son maître fier de lui et fera ce qu’il faut pour que leur relation soit sereine et tranquille au long terme.

Sa santé et ses soins

Plus robuste que le Montagne des Pyrénées cela n’existe pas. C’est un chien de montagne, habitué à vivre par tous les climats. Il ne craint ni le froid, ni la chaleur et tombe rarement malade

Les seuls soucis de santé dont peut souffrir ce chien est dû à sa grande taille. Il est inutile de lui faire faire des efforts intensifs, cela lui causera des problèmes aux articulations. Les dysplasies de coude ou de hanche sont à surveiller ainsi que les becs de perroquets sur la colonne vertébrale, une fois le chien installé dans sa vieillesse.

Ne muant qu’à la fin du printemps, le Montagne des Pyrénées ne nécessite que peu d’entretien. Un bon brossage régulier pour enlever les poils morts ou des débris, une inspection des oreilles et des yeux pour éviter toutes potentielles infections, et un brossage de dents quotidien. 

Comme toutes les grandes races, il faut donner au Patou une alimentation saine et équilibrée. Il n’a pas besoin de 2 repas par jour, un premier léger et un second plus copieux. Il appréciera la viande crue, les légumes et féculents. Il n’est pas sujet à l’embonpoint vu sa grande dépense énergétique, toutefois, du repos avant et après ses repas lui permettront de ne pas être sujet aux torsions d’estomac.

Ses caractéristiques

Tout le monde se souvient de ce superbe chien dans la série “Belle et Sébastien” datant des années 60. Un chien puissant, musclé et très protecteur envers l’enfant. L’animal peut peser jusqu’à 65 kg et mesurer 80 cm. C’est un chien bien proportionné et fortement charpenté.

Il a une robe blanche parfois tachetée de gris ou de jaune sur les membres ou la tête. Son poil long, bien fourni et souple le protégeant des climats rigoureux de la montagne.

Sa tête est moyenne posée sur un cou fort avec une truffe noire. Ses yeux sont de couleur clairs, en amande et assez petits à l’expression placide. Il a des oreilles tombantes, accrochées à hauteur d’oeil en forme de petits triangles. Il a, aussi, une queue fournie qui remonte sur le dos quand il est en action. Le Montagne des Pyrénées a une espérance de vie de 11 ans maximum. 

Ses origines

Le Montagne des Pyrénées est une race de chien de garde et de troupeaux contre les loups et les ours, depuis le Moyen-âge. Les nobles le choisissent pour défendre leurs propriétés et châteaux. A la cours du roi Louis XIV, il est apprécié et connaît une gloire sans pareille. Il apparaît pour la première fois dans les écrits du Comte de Bylandt en 1897. Celui-ci en fera une description plus que détaillée.

En 1923, la Société Centrale Canine enregistre le standard officiel de la race, grâce à un membre de la Réunion des Amateurs de chiens de Pyrénées. Le document de Bernard Sénac-Lagrange est toujours d’actualité concernant le standard du Patou à quelques petits détails près.

Le Montagne des Pyrénées devient un chien de compagnie, après la disparition des prédateurs dans les montagnes. Il reprend un peu de poil de la bête dans les Alpes Françaises et commencent à intéresser les bergers pour la protection de leurs troupeaux. 

En janvier 1955, le Montagne des Pyrénées est reconnu officiellement par la FCI et le standard dans sa version actuelle est acté en mars 2001.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *