Landseer

Landseer

Imposant, poilu, le Landseer a une image de grosse peluche. Plus à l’aise dans l’eau que sur terre, il n’est pas un chien sportif pour un sou. Il apprécie les câlins, les jeux mais aussi les moments de tranquillité en famille.

Ce géant d’un naturel calme est un bon gardien et sera un très bon protecteur pour les enfants ou les personnes âgées. Il faut savoir que le Landseer est incompatible avec la vie en appartement et qu’il peut être têtu dans les apprentissages.

Les origines du Landseer

Encore peu connu en France, cette race de chien est originaire de Terre-neuve au Canada et introduite en Angleterre en 1947 par John Cabot. Le déclin de la race fut fulgurant à cause du succès de celle-ci et de son élevage trop répandu.

Avec le soutien du professeur Albert Heim, l’éleveur Meystre mettra au monde la première portée de Landseers. Il mettra à coeur de sélectionner les meilleurs Terre-neuve et les croisera avec les Landseers de son élevage. En 1928, le professeur Heim établira les différences entre le Terre-neuve et le Landseer.

Après la Première Guerre mondiale, la race disparue d’Angleterre et ne fut élevée qu’en Hollande, en Allemagne et en Suisse en petit nombre. Il faudra attendre 1960, pour que cette race de chien devienne officielle. En France, le Landseer deviendra un chien à succès dans les années 1990. Le Landseer sera surtout utilisé comme chien de compagnie ou comme guide de troupeaux.

Son caractère

Placide, affectueux et sociable, le Landseer apprécie la famille et aime les moments passés avec les enfants. Il est imposant et sait se servir de sa corpulence pour faire peur aux intrus sans avoir besoin d’être agressif. Il faudra, toutefois, lui apprendre à maîtriser sa force surtout avec les tous petits.

Ce chien a besoin d’espace pour se dépenser et si possible d’un coin d’eau. Excellent nageur, il peut passer des heures à batifoler dans l’eau. De plus, c’est un animal encombrant, qui perd beaucoup de ses poils et bave parfois. Il faudra penser à tout cela en voulant adopter un Landseer.

Il sera toujours loyal envers sa famille, sûr de lui et demandera une attention de tous les instants, tout en appréciant les moments de solitude.

Son éducation

Il a pourtant un caractère bien trempé et peut se montrer têtu et indépendant dans les apprentissages. Il convient aux propriétaires expérimentés qui seront capable de le prendre en main. Il a un bon fond mais demande de la persévérance et de la fermeté dans son éducation. Sans cela, il faut se dire qu’il peut devenir dangereux sans le vouloir à cause de sa taille et de son poids.

Un Landseer qui saute sur une personne, même pour lui faire la fête peut lui faire très mal, surtout si celle-ci est frêle comme un enfant ou un senior. L’éducation d’un tel chien se doit d’être stricte, sans laxisme, avec douceur et sans aucune brutalité. Lui apprendre les bases dès le plus jeune âge en fera un adulte obéissant et épanoui.

La sociabilisation devra avoir une part importante dans le dressage du chien. Les écoles pour chiots sont de bons endroits pour lui apprendre la vie en collectivité.

Le physique du Landseer

Comme nous le savons, le Landseer est imposant, pouvant aller jusqu’à 80 cm  et 75 kg pour un mâle et 72 cm pour 55 kg pour une femelle. Il a un pelage long sauf sur la tête et ondulé. Son museau blanc est fort avec une truffe noire. Ses yeux marron pétillent d’intelligence et de tranquillité.

Il aura les oreilles pendantes en forme de V et un peu arrondies aux extrémités. Son pelage est blanc avec de grosses taches noires comme sa tête. Un peu pataud sur terre, il est la grâce incarnée dans l’eau. Un gros nounours doté d’une force tranquille au quotidien, autant dans sa démarche que dans son caractère.

Comment prendre soin d’un Landseer

Le Landseer a besoin d’une attention quotidienne. Il n’a pas de maladies particulières mais demande un peu de surveillance.A cause de sa grande taille, il est sujet à la dysplasie de la hanche ou du coude. Consulter un vétérinaire au moindre doute, il lui fera passer des radios et décidera si une opération est possible.

Il est aussi sujet aux maladies cardiaques, et aux dilatations de l’estomac. Pour éviter cela, il ne doit pas jouer ou se dépenser avant et après ses repas. Le Landseer se déshydrate vite et il lui faudra toujours avoir une gamelle d’eau à portée.

Ce chien mange beaucoup et peut devenir obèse si le maître ne fait pas attention. Il mange de tout mais en quantité. Selon son poids et son âge, les portions devront être données en plusieurs fois.Il n’est pas préconisé de lui donner les restes, cela fera partie de son éducation : ne pas venir réclamer de nourriture supplémentaire.

Son toilettage sera prenant au vu de la touffe qu’il possède. Il faudra l’habituer jeune, à se laisser faire pour que cela prenne moins de temps. Un brossage une fois par semaine sera suffisant. Il faudra penser à inspecter ses oreilles souvent, puisqu’il passera beaucoup de temps dehors et s’assurer que des débris ne s’y cachent pas.

Sachez qu’il faudra un bon flacon de shampooing pour laver le Landseer et qu’il prenne cette séance de toilettage pour un jeu. Il est bien possible que vous soyez aussi trempé que lui à la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *