Dogue Allemand

Dogue allemand

Le Dogue Allemand ou Grand Danois est un grand chien attachant et loyal à ses maîtres. Cette race n’est d’élégance et de puissance, dégageant une noblesse indéniable. Et il fut défini comme « l’apollon des races canines ».

Origines

Le Dogue Allemand vient d’Allemagne comme nous l’indique son nom. Descendant des Bullenbeisser. Le terme de Dogue fait référence à une race puissante et née d’une lignée de chiens chasseurs d’ours et de sangliers

Il existe, toutefois, une controverse concernant le Dogue Allemand. En effet, même s’il est allemand, la race était, à une époque très répandue au Danemark ce qui lui a valu le nom de Grand Danois. Leur constitution se partage entre le Lévrier et le Mâtin de type anglais, tout en rapidité et souplesse.

L’élevage et le dressage d’un Dogue Allemand commence en 1878 à Berlin. Le 1 er standard de la race fut reconnu en 1880 lors d’une exposition canine. Avant d’être reconnu par la Fédération Cynologique Internationale, de nombreuses modifications furent apportées à ce standard. En 1920, Le Dogue Allemand devient son nom officiel.

Caractère

Chien de garde par excellence, le Dogue Allemand n’en reste pas moins attachant et loyal envers son maître. Prenant son rôle de protecteur au sérieux, il est un excellent compagnon pour les enfants. Il défendra son territoire des intrus et sa grande taille et ses aboiements, en fait un chien impressionnant et dissuasif. Le Dogue se mettra toujours entre un potentiel ennemi et son maître pour le protéger.

Le Dogue Allemand n’aime pas la solitude et a un grand besoin de sociabilité. Il peut, même, devenir pot de colle s’il estime que sa famille ne lui donne pas l’attention dont il est demandeur. Ce chien n’est pas avare en câlins et démonstration d’affection. C’est un grand joueur qui déborde d’énergie et qui prendra plaisir à participer aux jeux des enfants. Un peu bourrin à cause de sa grande taille, il faudra lui apprendre à se canaliser pour ne pas bousculer les enfants en bas âges ou les personnes âgées.

Le Dogue est calme, discret et un des chiens les plus paisibles qu’il puisse exister et ce malgré sa grande taille. Les adoptants le choisissent souvent pour son caractère doux et son allure pleine de noblesse. Contrairement à ce que l’on peut penser, cet animal est tout sauf indépendant. Il ne vit que pour le plaisir de son maître et se pliera en quatre pour le satisfaire quotidiennement.

Education

Le Dogue Allemand est facile à éduquer. Très doux, toujours heureux d’apprendre et de faire plaisir à son maître. Il a besoin d’apprendre dès son plus jeune âge les règles à respecter. Ainsi, son maître ne se sentira pas débordé, une fois, que le Dogue aura atteint sa taille et son poids d’adulte. La priorité sera de lui apprendre à ne pas tirer sur sa laisse lors des promenades, évitant à son propriétaire de finir traîner derrière son animal de compagnie.

Le Dogue Allemand n’est pas un grand sportif, il n’est pas exigeant en matière de promenade et une sortie par jour fera son bonheur. Il est réceptif aux ordres et sait comment analyser une situation avec précision.

Les méthodes de dressage d’un Dogue Allemand doivent être positives, respectueuses et surtout cohérentes. Ce chien n’est pas têtu mais pourra rechigner à la tâche s’il sent que son maître ne lui prête pas l’attention dont il est très demandeur ou s’il ressent de l’animosité.

Un chien de ce gabarit demande un espace important et il est important que les futurs adoptants prennent conscience de la responsabilité d’avoir un chien de grande taille au quotidien.

Caractéristiques physiques

Pouvant atteindre jusqu’à 80 cm et 70 kg, le Dogue Allemand est impressionnant par sa taille et son poids. Il est tout aussi noble et gracieux qu’un Lévrier. Toujours bien campé sur ses pattes, il a une grosse tête aux babines pendantes. Ses yeux sont noirs ou marrons et pétillant de bonne humeur. Son poil est ras, lisse et brillant. Il peut être de couleur fauve, noir ou brigué avec des rayures noires ou marron.

Ses oreilles sont tombantes et il est interdit de les faire tailler en pointe, comme il fut un temps. Sa queue est haute et son épaisseur diminue vers la pointe. Il a un corps puissant, allongé qui forme un carré.

Alimentation et santé

Le Dogue Allemand est un gros mangeur sans être un vorace. Il a besoin de grandes quantités de nourriture et devra être adaptée à son état de santé et sa condition physique. Les besoins caloriques du Dogue sont élevés.

Qu’il s’agisse de croquettes (complètes et adaptées aux chiens de grande taille), de repas fait maison, deux repas par jour suffisent. Même avec une alimentation qui prendra soin de la masse musculaire et des os de l’animal, les compléments seront nécessaires avec accord d’un vétérinaire.

Le Dogue Allemand pourra avoir besoin d’une prise de sang tous les 6 mois afin de détecter une déficience nutritionnelle. En adoptant un Dogue, il faut penser au budget nourriture qui sera conséquent.

Pendant sa 1 ère année, l’animal devra être suivi régulièrement par son éleveur d’origine ou un vétérinaire, afin de contrôler son alimentation et ses apports en nutriments et vitamines. Ce chien ne supporte pas le froid et il est sujet à la dysplasie de la hanche et du coude. Il n’a pas une espérance de vie bien longue (9 ans).

Ce chien pourra souffrir de soucis articulaires, de torsion d’estomac, de croissance trop rapide et d’inflammation des os.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *