Dogue de Bordeaux

dogue de bordeaux

Chien puissant, musclé et dissuasif, le Dogue de Bordeaux est un animal superbe et harmonieux. Il est territorial, gaffe à celui qui viendrait faire des misères à sa famille.

Il est capable d’analyser les situations et se fixe en général sur son environnement. Le reste ne l’intéresse pas.

Et pourtant, c’est un chien calme, proche de ses propriétaires et qui adore les moments partagés avec eux. 

Ses origines 

Le Dogue de Bordeaux est français, mais il est aussi une des races les plus anciennes de l’hexagone. Il serait parvenu dans le Sud de la Gaule à l’Antiquité avec le peuple nomade d’Asie pendant les grandes invasions.

Les Huns d’Asie Centrale utilisés les Dogues comme chien de combat pendant les campagnes militaires. D’ailleurs, les Alains firent parvenir en Espagne, une race de chiens puissants qu’ils appelèrent Alano Espagnol.

Croisé avec de nombreuses races déjà présentes, il aurait trouvé sa place dans le sud-Est de la France. Le Dogue de Bordeaux ne fut reconnu qu’en 1926. Suite aux deux guerres mondiales, la race devient plus rare, au point de disparaître. 

En 1956 et pendant 40 ans, le professeur Triquet Romain va se démener pour faire revivre la race et la faire reconnaître de part le monde. Il sera un des membres les plus actifs de la Société des Amateurs du Dogue de Bordeaux. Le professeur va se battre pour présenter le chien et encourager l’élevage. Grâce à sa ténacité et son amour des Dogues de Bordeaux, à la fin du 20ème siècle, le chien sera mondialement connu et de nombreux amateurs venant de pays Européens mais aussi du Japon d’Afrique ou d’Amérique Latine. 

Le Dogue de Bordeaux est encadré par la Société des Amateurs de Dogue de Bordeaux, le club de la race officielle et reconnu par la Société Centrale Canine.

Ses caractéristiques

Le Dogue de Bordeaux pèse jusqu’à 50 kg et mesure entre 70 cm. Il a un corps musclé et puissant comme tous les molosses. C’est aussi, un chien bien proportionné qui fait penser à un boxeur avec des caractéristiques d’un athlète mais un calme naturel

Son poil est ras et doux, de couleur uni dans des tons de fauve. Il est aussi accepté dans le standard des tâches blanches sur les membres et le poitrail.

Ses yeux sont marron clair ou foncés et il porte un masque qui peut être noir ou marron voir sans masque du tout. Il a des oreilles tombantes en forme de petits crochets plus foncé que le reste de son pelage.

Le Dogue de Bordeaux a une tête forte et offre des rides symétriques. Sa queue est longue, épaisse à la base et tombante. Ce n’est pas un chien endurant à cause de sa carrure et il craint les efforts intenses

dogue de bordeaux

Sa santé et ses soins

Le Dogue de Bordeaux, comme tous les grands chiens, a une croissance rapide. Les chiots ont besoin de garder leur énergie et de manger plus. Ce n’est pas un chien qui demande beaucoup d’activité. De bonnes promenades plusieurs fois par jour suffisent amplement. 

En choisissant le chiot chez un éleveur de qualité, il aura moins de chances de souffrir de dysplasie de hanche ou de coude. Le Dogue peut aussi être sujet aux problèmes oculaires sous forme d’infections et avoir aussi des soucis cardiaques s’il fait des efforts intenses trop souvent.

Certaines maladies comme l’hyperkératose héréditaire des coussinets se traitent mieux de nos jours. Les généticiens et le Club de la Race ont travaillés de concert pour en découvrir l’origine et créer un test génétique. 

Le Dogue de Bordeaux n’est pas un chien qui demande un gros entretien. A part en période de mues, un simple brossage pour évacuer les poils morts et voilà. Il faut penser à surveiller ses yeux, ses oreilles et de ses plis régulièrement pour éviter de potentielles infections.

En terme d’alimentation, le Dogue de Bordeaux n’est pas un gros mangeur, une fois atteint l’âge adulte, et devra avoir une nourriture équilibrée, riche en nutriments sous forme de croquettes “premium”. 

Son caractère

Le Dogue de Bordeaux cumule les utilités. Il peut être chien de garde, de défense ou de compagnie. C’est un animal agréable, doux et calme mais qui ne vit que pour son maître. Il ne supporte pas la solitude et l’éloignement de sa famille

C’est un chien sociable et très intelligent, capable d’analyser toutes les situations et d’agir en conséquences. Gare, toutefois, aux intrus qui oseraient s’attaquer à son maître ou à son territoire. Sa carrure est dissuasive mais il peut devenir agressif et dangereux s’il estime nécessaire.

Il aime jouer avec les enfants et s’il est bien éduqué, il saura se retenir pour ne pas les blesser. Les autres animaux ne le dérangent pas même si le Dogue peut se montrer dominant envers d’autres mâles.

La vie en appartement n’est pas un problème pour lui, plus il est près de son maître et plus heureux est le Dogue de Bordeaux. C’est aussi un chien curieux et exigeant avec lui-même, voulant prouver son utilité et son immense amour à ses propriétaires par tous les moyens qu’il juge pertinents pour lui.

Son éducation

En pratiquant une éducation positive, juste et encourageante, le Dogue de Bordeaux deviendra un chien équilibré et serein. Son maître ne doit pas hésiter à en “faire trop” pour exprimer son contentement ou son contraire. Le Dogue se pliera en 4 pour faire plaisir à son propriétaire et apprendra vite les règles de base et de bons comportements. 

Il est important que le maître soit plus dominant que l’animal pour éviter les mauvaises habitudes, tout en restant patient et affectueux. En raison de sa taille, l’animal aura tendance s’il n’obtient pas l’attention qu’il demande, à vouloir prendre le dessus. Lui apprendre son rôle de chien de compagnie et rester à sa place sera primordial pour la bonne entente de la maisonnée. Ce grand sensible ne justifie pas que l’on soit brutal envers lui. Il faut savoir aussi qu’un maître absent fera du Dogue de Bordeaux un chien malheureux, qui pensera à une punition et qui deviendra renfermé, apathique et dans les extrêmes, violent et agressif. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *