Dogue de Majorque

dogue de majorque

Son nom d’origine est Ca de Bou. C’est un chien calme, doux et qui adore prendre son temps. Il peut passer des heures à se prélasser au soleil, et ne demande pas d’attention constante. 

C’est un chien têtu, intransigeant et plutôt méfiant. Ce grand molosse ne demande pas d’entretien particulier. C’est un chien indolent qui aime aussi jouer et se montrer taquin avec ses maîtres. 

Les origines du Dogue de Majorque

Au 13ème siècle, le roi Jacques 1er d’Aragon utilise des chiens de combat majorquin, lors de diverses conquêtes espagnoles. Il s’agissait de chiens très fort avec de puissantes mâchoires. Le Dogue de la péninsule ibérique était utilisé comme chien de combat contre des taureaux ou comme chien de chasse. 

En 1230, le chien majorquin débarque sur les îles de Baléares. Elles passèrent sous la domination de l’Angleterre au 17ème siècle. Les Anglais apportèrent leurs chiens de garde et de combat qu’ils croisèrent avec le chien de Berger présent sur l’île. 

Au début du 18ème siècle, les combats contre les taureaux étaient monnaie courante, et le Dogue de Majorque en était la star. Son surnom lui vient de cette activité, “ Ca de Bou” signifie chien de taureau. 

Le Dogue de Majorque devient un chien emblématique aux Baléares, il devient de plus en plus rare suite aux nombreux combats au point de n’en compter que quelques dizaines. Ils furent de la partie, en 1773, lors de l’invasion par les Maltes de l’île de Majorque, très apprécié par leur puissance d’attaque contre leurs ennemis.

En 1928, le Dogue de Majorque ouvrit la première page du Livre des Origines Espagnol. En 1929, il fit une apparition très remarquée dans une exposition canine de Barcelone. En 1963, il fut reconnu comme chien de race par le FCI, à titre définitif.

Au cours du 20ème siècle, la race a beaucoup changée. Les éleveurs ont essayé de se rapprocher le plus possible du standard déposé. Ce ne sera qu’en 1980, que deux chiens émergent du lot. Un couple qui permettra enfin de ressusciter la race. 

Toutefois, peu d’éleveurs existent à cette époque et cela engendre peu de chiens. Ils sont surtout réservés pour le combat et restent rares jusqu’en 1992.

Cette année-là, les combats deviennent interdits et le Dogue de Majorque prit son envol pour la Russie, le Japon ou les Etats-Unis. C’est aujourd’hui, un chien de garde ou de berger. Un chien qui revient de loin et au passé mouvementé.

Les caractéristiques du Dogue de Majorque

Le Dogue de Majorque est un chien robuste, assez rustique au cou épais. Il respire la confiance mais aussi la nonchalance. Les traits physiques sont assez marqués entre le mâle et la femelle. La tête du mâle sera plus volumineuse et la femelle moins musclée. Le mâle fera 58 cm pour 40 kg et une femelle 52 cm pour 30 kg. 

Le poil du Dogue de Majorque est court et dru. De couleur fauve, noir ou bringé, il peut avoir un masque noir et des taches blanches sur les pattes et le poitrail. Sa mâchoire est forte et son museau,  large et il possède une truffe noire.

Ses oreilles sont petites, hautes et plutôt vers l’arrière. Ses yeux sont ovales, noirs et impénétrables.

Ce n’est pas un chien de catégorie dangereux mais il faudra avoir ses papiers sur soi pour qu’il ne soit pas confondu avec la catégorie des Pitbulls.

dogue de majorque

L’éducation du Dogue de Majorque

Le Dogue de Majorque est un chien qui ne représente pas de difficulté de dressage. Comme tous les molosses, il doit apprendre à ne pas tirer sur sa laisse, et les ordres de base. 

Calme, intelligent et fidèle, il aime son maître plus que tout et n’aime pas s’en éloigner trop longtemps. Il demande une éducation ferme et positive, mais surtout une socialisation le plus tôt possible. Le Dogue chiot est curieux et avide de découvrir le monde qui l’entoure. 

C’est un chien qui n’est pas fait pour une vie en appartement, une maison avec jardin lui convient bien mieux. Il pourra ainsi se dépenser tout en surveillant sa famille du coin de l’œil. 

L’éducation du Dogue de Majorque se concentrera sur l’obéissance, la sociabilisation et les limites comportementales. C’est un chien qui fera le bonheur d’une famille sédentaire. 

Le caractère du Dogue de Majorque

Ce molosse et chien de berger est un chien intelligent dans un corps musclé. Il aime bouger mais n’a pas une grosse endurance. Il apprécie la compagnie des enfants, des personnes âgées et encore plus celle de son cercle social. Il oublie souvent son poids et se montre très collant envers son maître.

Le Dogue prend au sérieux son rôle de chien de garde. Nul besoin pour lui d’aboyer, il lui suffit de rester lui-même : courageux et impressionnant. Il peut se montrer agressif envers les mâles de sa race. Il n’est pas violent, voire même très calme et indolent, les longues siestes au soleil font son bonheur. 

C’est aussi un chien déterminé et intrépide. S’il est bien éduqué, il sera sociable mais méfiant envers les étrangers. 

C’est un sportif du dimanche, sa carrure et sa face écrasée ne lui permette pas de courir intensément, il préfère la marche au pas ou les jeux des enfants, bien plus calme pour lui. Il devra apprendre à gérer les débordements possibles à cause de sa taille et de son poids.

dogue de majorque

Les soins à donner au Dogue de Majorque

L’entretien du Dogue de Majorque est rapide. Un bon brossage une fois par semaine suffit. Une inspection des oreilles et des dents régulière et un bain, une à deux fois par an et voilà.

Le Dogue est robuste mais son poids pourrait le faire souffrir des articulations ou de dysplasies de la hanche et du coude. Sa croissance sera suivie de près dès la naissance et s’il commence à boiter, une consultation chez le vétérinaire s’impose.

N’étant pas un chien sportif, il faudra surveiller qu’il ne prenne pas de poids. C’est un bon vivant qui mange de tout. Une alimentation riche en protéine et calcium est importante pour qu’il soit en bonne santé. Comme tous les molosses, il pourra être sujet aux retournements d’estomac et devra rester calme avant et après les repas. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *