Le Mâtin des Pyrénées

matin des pyrenees

Ce molosse est calme, affectueux et convient à toutes les familles. Excellent gardien, il est territorial mais pas agressif. Par contre, s’il juge que sa famille doit être défendu, il n’hésitera pas à la protéger.

Il apprécie la présence des enfants, et ne se sent heureux que s’il est près de son cercle familiale. Prenez le temps de la réflexion avant d’adopter un Mâtin des Pyrénées. C’est un chien imposant qui a besoin d’espace, qui perd ses poils par poignée et qui bave beaucoup.

Les origines du Mâtin des Pyrénées

Originaire d’Espagne, le Mâtin des Pyrénées était un gardien de troupeaux dans les montagnes des Pyrénées. Il les protégeait des loups et des ours. 

Sans que cela puisse être prouvé, les spécialistes canins pensent que le Mâtin est un chien qui descend du Dogue du Tibet ou des molosses assyriens. 

Les premières traces de la race remontent au territoire de l’antique couronne d’Aragon. Les transhumances et les élevages de moutons étaient les principales économies Aragonaise et les Mâtins la race dédiées à leur protection.

Dans les années 40, la race commence à disparaître faute de troupeaux à garder et de loups qui deviennent plus rares. Les années suivantes verront les Mâtins devenir des gardiens des propriétés et de leurs habitants. 

Pourtant, le standard de la race est reconnue alors qu’elle était inexistante aux yeux de la cynophilie officielle.

En 1970, un groupe d’éleveurs espagnols trouvent 100 spécimens et en sélectionnent une trentaine pour ressusciter la race et son standard. 

En 1977, le Club espagnol des Mâtins des Pyrénées voit le jour afin de ne se consacrer qu’à la survie de la race. 

Le Mâtin des Pyrénées va évoluer en chien de travail et surtout en chien de compagnie.

Les caractéristiques du Mâtin des Pyrénées

Ce grand chien de compagnie peut peser jusqu’à 65 kg et 77 cm pour une femelle et 70 kg pour 80 cm pour un mâle. C’est une puissante et belle boule de poils aux proportions moyennes et très musclée. Malgré sa carrure, il n’est ni lent ni lourd et sa foulée est toute en élégance. 

Son poil long lui donne un peu plus de volume. Rêche, il est un peu plus long sur le cou et le ventre. Un Mâtin des Pyrénées porte un masque noir. Il est d’un base de blanc avec des taches noirs sur le corps. Il peut aussi être gris foncé, brun ou fauve. Le standard de la race impose du blanc sur la pointe de la queue et l’extrémité des pattes. 

La truffe est noire et volumineuse, les yeux sont en amandes, petits de couleur foncée. Le regard du Mâtin est toujours attentif et plein de sagesse. Les oreilles sont tombantes, moyennes et ne doivent pas être coupées.

matin des pyrenees

L’éducation du Mâtin des Pyrénées

Le dressage du Mâtin des Pyrénées est facile. C’est un chien intelligent qui apprend vite les ordres et qui aime obéir à son maître. Dès le plus jeune âge, il faudra le sociabiliser et lui apprendre à rester au pas pour ne pas finir en drapeau derrière lui. C’est un chien qui voue un amour sans borne à son maître et peut se montrer collant s’il se sent seul ou négligé. Grand protecteur de son cercle familial, il n’est pourtant pas belliqueux. Il sait analyser une situation et agir en conséquence.

 Il va adorer participer aux jeux des enfants, se montre patient et bienveillant conscient de sa force. Par contre, ce n’est pas un animal fait pour une personne âgée. 

Le Mâtin des Pyrénées aura besoin d’un dressage ferme, positif et il ne faut jamais négocier avec lui. Les ordres doivent être cohérents et juste sous peine de froisser ce grand sensible qui deviendra renfermé et boudeur.

A savoir qu’il s’agit d’un chien dont la race se reconstruit doucement. Ils sont donc encore rares même dans leur pays d’origine.

Le comportement du Mâtin des Pyrénées

Loyal, fidèle et courageux, le Mâtin des Pyrénées est un chien de compagnie parfait pour une famille qui a des enfants. Ce n’est pas un chien très sportif mais il aura besoin de pouvoir se dépenser régulièrement. Une vie en appartement n’est pas supportable pour ce grand chien. Il faut savoir qu’il perd beaucoup de poils et bave pas mal. L’idéal est une maison où il peut aller et venir à sa guise et un jardin pour faire de l’exercice dès que ça lui chante, sinon il deviendra acariâtre et de mauvaise humeur.

C’est un chien qui aime participer aux activités de sa famille et qui adore les câlins et les encouragements. Il aime savoir que son maître ne s’éloigne pas trop, instinct de protection oblige. Il apprécie les autres animaux et prend plaisir à jouer avec eux. 

Féroce face aux intrus, il ne recule jamais en face de n’importe quel danger. N’oublions pas qu’il fût un gardien qui défendait les troupeaux contre les loups, il en a gardé les réflexes de protection. 

Comment prendre soin d’un Mâtin des Pyrénées

Le Mâtin des Pyrénées est un chien rustique et robuste. Il est sujet comme tous les grands chiens aux problèmes d’articulations, de torsions d’estomac, de dysplasies de la hanches, du coude ou de problèmes cardiaques. En prenant de l’âge, il peut souffrir d’arthrose.

Il mue 2 fois par an comme tous les chiens à long poil et demande un brossage 1 à 2 fois par semaine. Une surveillance de ses oreilles, de ses yeux permettront de ne pas souffrir d’infections. 

Le Mâtin des Pyrénées, s’il n’est pas surveillé, est sujet à la prise de poids. Une alimentation riche en protéine et calcium 2 fois par jour sera suffisant. Interdiction pour lui de finir les restes de la famille et un bol d’eau à volonté lui évitera la déshydratation. 

 Il faut surveiller sa croissance dès le plus jeune âge et consulter un vétérinaire s’il montre des signes de claudication. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *