Leonberg

leonberger

Ce molosse rappelle le Saint Bernard dont il est issu par croisement avec des chiens de montagne. Malgré sa taille imposante, il est très affectueux et docile. C’est un excellent chien de compagnie, protecteur envers sa famille.

Il s’éduque sans trop de difficulté, apprécie le grand air et il est un excellent nageur. D’ailleurs, ses pattes ont la même particularité que le Landseer, à savoir qu’elles sont palmées ce qui lui facilite la nage. 

L’histoire de la race

Le Leonberg porte le nom d’une ville allemande.  En croisant un Terre-neuve et un Saint-bernard, entre 1830 et 1840, le conseiller municipal de cette ville Heinrich Essig aura pour ambition de développer une race bien particulière. Celle d’un lion, animal figurant sur les armoiries de la ville de Leonberg. 

Pour en arriver aux standards du Leonberg d’aujourd’hui, un rajout de la race des Chiens de Montagne fut décisif. Chien de garde ou de trait au cours du 19ème siècle, la race va décliner au cours des deux Guerres mondiales. 

La race est enfin reconnue en 1956, par la FCI. En 1966, le standard officiel de la race fut publié.

De nos jours, le Leonberg est un animal élevé pour la compagnie. Il est, aussi, un excellent gardien pour une maison et sa famille. 

Les caractéristiques du Leonberg

Grand chien au corps musclé et imposant, il propose une taille de 80 cm pour un poids de 80 kg. Ce molosse sait rester élégant malgré sa corpulence et demande beaucoup de place. Son regard, brun foncé est profond et déborde de douceur. 

Ses oreilles sont tombantes, ainsi que sa queue. Le poil est mi -long, doux et soyeux. Ce qui caractérise le Leonberg est sa crinière qui lui donne une allure de lion. D’ailleurs, tout chez cet animal rappelle celui des armoiries de sa ville de naissance. La couleur de son pelage tire vers le fauve ou sable. La couleur noire de sa tête fait penser à un masque. 

Ce molosse est un géant dans le monde canin, un géant au regard expressif et un animal vraiment craquant.

L’éducation du Leonberg

Contrairement à ce que l’on pense, le Leonberg est un chien facile à éduquer. Il est obéissant, intelligent et apprend vite. Il ne demande pas l’éducation d’un seul maître et toute la famille peut participer. 

Toutefois il ne faut pas faire preuve de laxisme, sa grande taille demande une éducation pour qu’il apprenne a ne pas bousculer les personnes de son entourage. Il est facile de se sentir dépassé par la masse de ce chien. 

Autre point important, il doit être sociabilisé le plus tôt possible. Ce chien est rare et mérite le meilleur venant de ses propriétaires. Il n’est pas besoin de le couver, l’animal aime son indépendance tout en privilégiant la protection de sa famille. Les enfants ne craignent rien avec lui, bien au contraire. Les intrus ne passeront jamais. Le chien n’est pas agressif mais il suffit qu’il mette sa carrure en avant pour se faire respecter sans oublier quelques grognements bien placés.

S’il a de l’attention et de l’amour, qu’il ne se sent pas mis à l’écart, le Leonberg rendra un amour inconditionnel à ses maîtres. 

Le caractère

Pour le Leonberg, personne ne touche à ses maîtres. Il est très protecteur et n’hésitera jamais à se placer devant son propriétaire pour le protéger s’il estime qu’il y a un danger. Quand il est entouré de sa famille, ce chien est patient, doux et docile. Grand fan des jeux aquatiques, il prend plaisir à batifoler dans l’eau. Il est un excellent nageur. 

Les enfants apprécieront sa présence pour les jeux et les moments de calme. Quoi de plus serein que de se coller contre un tel chien pour un temps de pause ? 

Les personnes portant un handicap et les personnes âgées peuvent adopter un Leonberg sans aucun problème. 

Il est difficile de garder un tel chien en appartement de par sa taille et parce qu’il aime bouger. Les balades quotidiennes lui permettront de se dépenser mais aussi de se sociabiliser avec les autres animaux et son monde environnant.

Le Leonberg aime tous les climats mais à une préférence pour le froid. Son pelage le protège très bien des basses températures ou de la neige. Un jardin avec un point d’eau feront le bonheur de cet animal.

La santé et l’hygiène 

Le Leonberg mue deux fois par an. Il demande un brossage régulier ainsi qu’une surveillance de ses dents et de l’intérieur de ses oreilles pour que de potentiels débris ne se cachent pas. 

Ce n’est pas un très grand sportif, mais il ne faut pas le priver de ses sorties quotidiennes pour autant. Du moment qu’il peut jouer et courir, il n’en demandera pas plus. 

Côté alimentation, le Leonberg mange normalement malgré sa corpulence. Il ne doit pas se sentir privé sans pour autant le gaver. Il mange de tout en quantité égale. Ne jamais accepter de lui donner les restes, il est sujet à l’obésité si les maîtres ne font pas attention.

Le Leonberg est sujet aux torsions d’estomac, lui donner du temps calme avant et après les repas est nécessaire pour sa santé. A cause de sa stature, il peut aussi souffrir de dysplasie du coude ou de la hanche

Les femelles ont souvent des problèmes pour avoir une portée, tant à la conception qu’à la mise à bas. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *